La production de lait maternel fait l’objet de plusieurs mythes relatifs à l’allaitement. L’une des conceptions courantes et erronées veut que les seins d’une mère soient semblables à d’énormes bouteilles qui se remplissent incessamment de lait maternel, comme par magie, indépendamment de ce qui se passe entre le bébé et sa mère. Ainsi, les bébés se nourriraient comme en ouvrant un robinet, à ce réservoir intarissable. La vérité est cependant plus complexe. Le processus de l’allaitement s’établit selon le principe mettant en rapport « la demande et l’offre » plutôt que l’inverse. La maman ne produit que les quantités de lait qui répondent à la demande du nourrisson.

Le corps maternel est très efficace puisqu’il ne produit pas plus de lait maternel que le bébé souhaite boire! Maman ne produit que la quantité de lait demandée par son bébé. Il est vrai que les hormones commandent la production du lait produit suivant les heures de la naissance, soit le colostrum. Toutefois, pour que la production de lait se maintienne, votre bébé doit continuer à téter le sein. La production de lait totale varie selon le temps passé par bébé à téter et la quantité de lait effectivement bue. Une mère produit la quantité de lait maternel qui est liée à la génétique de son bébé – étant donné que cet élément définit le rythme de croissance et le métabolisme.

À la longue, le corps d’une mère produira une quantité accrue ou réduite de lait pour répondre avec exactitude aux besoins de bébé. L’essentiel consiste à créer un processus, une routine et un environnement familier, favorables à une prise du sein adéquate, à la réduction du stress et où bébé puisse être allaité confortablement. C’est l’une des raisons qui explique l’importance d’installer un sanctuaire pour l’allaitement où maman et bébé pourront trouver la détente et le confort.

Comment fonctionne la production de lait pour maintenir une offre adéquate

Au cours des premiers jours suivant la naissance, lorsque se produit la montée de lait, vous pouvez avoir la sensation que vos seins regorgent de lait, qu’il y en a même trop! Pendant les jours et les semaines qui suivent, il est normal que cette sensation d’abondance s’atténue. Toutefois, l’une des plus grandes préoccupations chez les mamans qui allaitent est à l’effet que leurs seins ne sont jamais remplis de lait, et qu’elles n’en produisent pas suffisamment pour leur bébé, ce qui peut être fort stressant. En retour, cela risque de faire en sorte que la quantité de lait produite soit insuffisante pour bébé. Ironiquement, l’un des moyens qui permet d’assurer une production de lait adéquate consiste à ne pas s’en faire à ce sujet. Aussi, il est possible d’atténuer le stress en comprenant comment fonctionne la production du lait maternel.

Notez bien les principes de base suivants :

Plus vous allaitez, plus bébé devient habile à vider vos seins, plus votre corps produit de lait.

Votre corps produira plus de lait en réponse à la stimulation de vos seins.

La production de lait s’accélère en réponse à un sein qui se trouve vide.

Le lait est produit en tout temps. Les seins ne sont donc jamais complètement vides.

Quels facteurs peuvent réduire la production de lait maternel?

Tel qu’il a été discuté, la plupart du temps, les mamans ne doivent pas s’inquiéter au sujet de la quantité de lait qu’elles produiront – leur corps en produira assez pour satisfaire la demande de bébé. Toutefois, quelques situations peuvent entraîner une diminution de la production de lait maternel telles :

Une mauvaise prise du sein

Le bébé qui ne prend pas adéquatement le mamelon ne stimulera pas adéquatement la production de lait. De plus, une mauvaise prise du sein peut endolorir les mamelons, ce qui peut faire obstacle à l’écoulement du lait, haussant ainsi le seuil d’inconfort et causant, en boucle, une réaction négative. Une mauvaise prise du sein peut aussi être occasionnée par un frein de la langue, ce qui affecte l’habileté de bébé à extraire le lait adéquatement.

Solutions : Ajustez la prise du sein de bébé pour la rendre plus efficace. Si vous avez besoin d’aide, prenez conseil auprès de l’équipe de soins de santé ou de la consultante en allaitement. Plusieurs techniques peuvent vous être enseignées par ces spécialistes pour améliorer l’expérience générale d’allaitement de votre bébé, et pour prévenir les problèmes liés à la production de lait. Vous pourrez aussi temporairement faire l’essai de protège-mamelons, ou opter pour l’essai de différentes positions d’allaitement; bébé pourra ainsi prendre le sein sous un autre angle.  Voir Article: BEBE NE PRENDS PAS LE SEIN

Des tétées occasionnelles

Tel que mentionné, votre corps produit le lait en réponse à la stimulation des seins. Cela exige une constante interaction avec votre bébé. En conséquence, si votre bébé est endormi, malade ou si vous êtes séparée de bébé pour quelque raison que ce soit, votre production de lait commencera à diminuer.

Solutions : Mettez bébé aussi souvent que possible au sein, jusqu’à ce que votre production de lait augmente. Nourrissez-le à la demande plutôt qu’en fonction d’un horaire. Cela fera en sorte que votre bébé vous donnera les indices nécessaires pour que vous produisiez suffisamment de lait. Une autre excellente solution, particulièrement si vous êtes séparée de bébé, consiste à utiliser un tire-lait pour l’expression double qui exprime les deux seins à la fois. Medela offre différents choix, soit le tire-lait

Symphony https://www.medela.ca/fr/allaitement/produits/tire-lait/location-symphony),

Freestyle: https://www.medela.ca/fr/allaitement/produits/tire-lait/freestyle

Pump in Style https://www.medela.ca/fr/allaitement/produits/tire-lait/pump-in-style

Le stress

Le cortisol est l’hormone qui est transportée à travers votre sang en situation de stress, et qui peut faire obstacle à la production de lait maternel. Non seulement un stress excessif peut-il nuire à votre santé, mais aussi à votre production de lait.

Solutions : Identifiez les sources de stress qui font partie de votre quotidien. Essayez de les réduire. Dormir suffisamment joue un rôle important pour atténuer le stress. Trouvez donc moyen de dormir davantage. Exprimez du lait maternel que papa ou une autre personne de l’entourage utilisera pour nourrir bébé une ou deux fois par jour. Vous pourrez ainsi vous reposer et dormir suffisamment. Voici quelques trucs concernant la conservation, la congélation et le réchauffage.

Le moment de la journée

Votre production de lait variera tout au long de la journée. Normalement, chez les mamans qui allaitent, le sommet de leur production de lait a lieu en début de journée.

Solutions : Si vous essayez d’exprimer le lait maternel pour le conserver en vue d’une utilisation future, tentez de le faire le matin, lorsque votre production de lait atteint son sommet, après la première tétée.

Comment maintenir la production à la hausse pour répondre à la demande

Tout est centré sur la demande de bébé, voilà le point essentiel à retenir lorsqu’il est question de production de lait. Si votre bébé se développe à un rythme convenable, vous lui donnez alors tout le lait dont il a besoin. Continuez donc l’allaitement. Nous vous conseillons de n’introduire aucune préparation lactée pour nourrisson, du moins pas avant que votre bébé atteigne son sixième mois, si vous choisissez de le faire. N’oubliez pas que pour les six premiers mois, le lait maternel est l’ingrédient naturel par excellence qui offre à bébé tout ce qu’il lui faut en matière de nutriments et de protection immunitaire!

Stimulez la production en vidant les seins. À cet effet, allaitez plus souvent et ajoutez des séances d’expression entre les tétées. Exprimez votre lait après l’allaitement si bébé n’a pas assez dégonflé les deux seins (https://www.medela.ca/fr/allaitement/conseils/tirer-son-lait/choisir-un-tire-lait ).   Allaitez des deux côtés. Changez de sein lorsque le premier sein est suffisamment dégonflé pour vous indiquer que bébé a obtenu le lait de fin de tétée – la portion riche en graisses, dont le taux augmente au fur et à mesure que le sein se vide, est excellente pour le développement du cerveau du bébé.

Enfin, essayez de prendre soin de vous pour être en mesure de bien vous occuper de votre bébé. Chaque jour, accordez-vous un répit. Détendez-vous, et essayez de dormir suffisamment. Buvez beaucoup d’eau et ayez un régime équilibré, composé d’aliments nutritifs.

N’oubliez pas que vous n’êtes pas seule! Plusieurs options vous sont offertes comme soutien à l’allaitement. Si vous êtes préoccupée par votre production de lait, parlez-en à votre médecin, votre pédiatre ou à votre consultante en allaitement.

Voir autres articles:

BÉBÉ NE PREND PAS LE SEIN?

7 Façons De S’occuper des Seins Endoloris  

 

 

 

Please Join the Conversation